preloder
ascenseur_inauguration

L’Ascenseur ouvre ses portes

Paris le 12 juin 2019 – Hier soir -en présence de Mme Sibeth Ndiaye, porte-parole du
gouvernement et de Mme Pauline Veron, adjointe à la Mairie de Paris- s’est tenue l’inauguration d’un lieu unique en Europe. Un immeuble haussmannien, en plein coeur de Paris, réunit désormais 20 associations sous une même bannière : l’égalité des chances. Un projet associatif rendu possible par la mobilisation de BNP Paribas et de ses collaborateurs. Et comme c’est bien de réparer l’ascenseur social qu’il s’agit ici, son nom s’est imposé de lui-même : L’Ascenseur.

“L’ascenseur social ne marche pas en France : ce constat contrarie notre rêve républicain. Pourtant, sur le terrain, des associations oeuvrent depuis longtemps avec succès. En les réunissant autour d’un même projet, L’Ascenseur va permettre d’innover, de mieux diffuser des solutions qui fonctionnent et d’accroître notre impact. Il y a urgence à prendre la mesure des enjeux d’égalité des chances.” C’est avec cette vision que Benjamin Blavier, co-Président de Article 1, a décidé de donner vie à L’Ascenseur.

Un déterminisme social persistant

En master (bac + 5), on compte 40 % d’enfants de cadres contre 9 % d’enfants d’ouvriers. Si l’égalité des chances est au coeur de notre contrat social, elle n’en reste pas moins un rêve inaccessible pour nombre de citoyens. Les inégalités persistantes, le poids des discriminations – conscientes ou inconscientes -, les accidents de la vie qui créent des fragilités… tels sont les freins qui se dressent avec obstination dans un parcours de vie où l’origine sociale, territoriale ou ethnique restent souvent déterminantes. Nombreux sont ceux à ressentir un fort sentiment d’injustice, malheureusement fondé sur ces réalités statistiques, qui met à mal notre projet collectif.

La force du collectif pour rétablir la justice sociale

Ouvrir l’accès à l’éducation, à l’emploi ou à la culture pour tous, établir des passerelles pour favoriser l’engagement associatif : c’est la résolution de toutes les parties prenantes de L’Ascenseur. Ce projet a été initié par Article 1, rejoint par Mozaïk RH, puis 18 associations fondatrices. C’est auprès de BNP Paribas et de ses collaborateurs que leurs dirigeants ont trouvé les moyens de le réaliser.
“Quand le projet de L’Ascenseur m’a été présenté, j’ai été immédiatement conquis. Comme toutes les équipes de BNP Paribas embarquées dans l’aventure d’ailleurs. C’est l’engagement collectif qui fait la force et l’originalité du projet. Il est impératif, sur un sujet comme l’égalité des chances, de faire coalition entre les associations ainsi qu’avec les secteurs public et privé”, déclare Jean-Laurent Bonnafé, Directeur Général de BNP Paribas.

Pour un impact à grande échelle

Au -delà d’un lieu, L’Ascenseur symbolise la mobilisation du monde de l’économie sociale et solidaire, des acteurs publics et des entreprises qui s’unissent pour l’égalité des chances. Au-delà des soutiens financiers, ce sont aujourd’hui de nombreuses entreprises qui voient leurs cadres s’engager personnellement pour accompagner dans leur parcours des jeunes issus de milieux défavorisés ou des personnes ayant un parcours atypique.
Elles ont été les premières entreprises à rejoindre BNP Paribas et deviennent partenaires du projet :

  • PwC, qui, convaincu qu’il est essentiel de fédérer tous les acteurs et parties prenantes autour de cet enjeu national, met son ingénierie et ses ressources à son service.
  • SFR, dont la Fondation a déjà un partenariat depuis 15 ans avec l’association Article 1, devient le partenaire numérique du lieu.